mardi 7 septembre 2021

Carimmat : la première application de rencontre entre automobilistes

Dans notre article, Félicitations à nos startups azuréennes et monégasques qui ont brillé au Village Francophone de VivaTech, nous vous avons rapidement présenté les quinze startup qui ont fait la fierté de notre territoire lors de ce grand rendez-vous européen de la Tech.

Cette semaine, nous présentons Carimmat, lauréate du concours les meilleurs solutions de mobilité.

La startup niçoise développe une application de rencontre… grâce à votre plaque d’immatriculation. Rencontre avec Tristan Berguer, son fondateur, véritable serial entrepreneur. 

A l’instar du parisien Happn, Carimmat mise sur les rencontres fortuites


Comment entrer en contact avec un automobiliste qui vient de vous “taper dans l'œil” alors même que vous êtes bloqué en plein bouchon ou à un feu rouge ?  Écrire son numéro sur la vitre, sortir de sa voiture pour toquer à sa portière ? 


Un dilemme qui fait sourire, et qui pourtant est à l’origine d’une nouvelle startup française très prometteuse sur un marché en plein boom : celui des applications de rencontres amoureuses.

“En 2016, dans les bouchons après une grosse journée de réunion, j’ai été attiré par une conductrice. J’avais très envie de l’aborder mais peur de paraître “lourd”. Inconsciemment, j’ai noté sa plaque d’immatriculation. En rentrant chez moi, j’ai tenté de découvrir son identité et constaté qu’énormément de personnes avait déjà été dans ce cas de figure“ 

Rencontrer l’âme sœur sans être à côté de la plaque


Le besoin, identifié, l’intérêt client validé, Tristan mettra quelques mois à concrétiser le projet. À l’automne 2019, Carimmat est officiellement disponible sur les plateformes de téléchargement. 

"A l’ère du digital où tout le monde cherche de nouveaux moyens d’entrer en contact” -  sans oser la prise de risque - “ je me suis dit que ce serait une bonne idée de développer une application qui permet de contacter les utilisateurs qu'on a croisés sur la route.” 

L'utilisation est simple : il vous suffit d'entrer le numéro de plaque de la personne que vous avez croisée. Si celle-ci est inscrite sur Carimmat et que sa plaque est renseignée (renseignement facultatif lors de l’inscription), elle reçoit une notification. Libre à elle de vous répondre. Dans le cas contraire, elle recevra votre notification lors de son inscription. À noter qu'aucune information sensible (prénom, localisation…)  n’est transmise sur la plateforme.


Au-delà des rencontres amoureuses, de multiples cas d’usages


Si l’application a pour vocation de faciliter les rencontres amoureuses, ou amicales, les potentialités sont énormes : un objet tombe d’un véhicule et vous souhaitez retrouver son propriétaire; quelqu’un utilise votre place de parking et vous souhaitez “gentiment” lui demander de déplacer son véhicule,... Les cas d’usages sont multiples à l’instar du message suivant postée par un utilisateur. 

"Une personne était stationnée devant mon garage à Nice et je ne savais pas comment la contacter pour lui demander de déplacer son véhicule. Du coup j'ai rentré sa plaque d'immatriculation et bingo, la personne était inscrite. C'est pratique car, sans ça, je n'aurais pas pu me rendre au travail".

MyGlobal Village : un véritable tremplin de visibilité


Seul bémol, l’application vous permet de retrouver le propriétaire du véhicule à condition que celui-ci soit inscrit sur le plateforme. Alors pour le moment la startup concentre ses efforts sur la publicité. 

"Pour l’heure, nos utilisateurs sont principalement localisés sur la région niçoise. J’ai voulu participer à Vivatech afin de faire connaître mon application aux personnes pouvant être amenées à regarder les lives / rediffusions. J’ai aussi cherché à bénéficier d’une visibilité presse."

Une première levée de fonds avant l’international

Pour le moment, l'application, disponible en français, anglais et espagnol, est encore gratuite. Chaque utilisateur dispose de trois “crédits par jour" pour prendre contact avec un autre utilisateur. Et cela marche : en moins d’un an, l’application niçoise compte déjà 50 milliers d’utilisateurs et des milliers de messages échangés !

Désormais, la startup entend développer de nouveaux business modèles  “on réfléchit déjà aux nouvelles fonctionnalités qu’on pourrait apporter à nos membres premium” et se développer à l’international d’ici 2022. Pour ce faire, Tristan compte bien y mettre les moyens

“Nous venons de conclure notre première levée de fond qui nous permettra de faire grossir nos équipes et nos fonctionnalités et ainsi se placer comme référent en termes d’outils d’automobilistes.”

Propos recueillis par Baptiste Chefdeville

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article recommandé

La révolution Blockchain décryptée à l'International Blockchain Stampede du 21 au 26 septembre

Du 21 au 26 septembre, le Village Francophone est partenaire de l' International Blockchain Stampede  : un rendez-vous à ne pas manquer,...

Articles les plus consultés (année écoulée)

Nombre total de pages vues