mercredi 13 octobre 2021

French Fintech Week : 3 startups azuréennes à l'honneur le 15 octobre

Le Village Francophone Côte d'Azur Monaco se mobilise le 15 octobre lors de la « Journée Fintech et Territoire » co-organisée par le Pôle Finance Innovation et La Place Fintech en clôture de la French Fintech Week.

En quelques mots, la French Fintech Week (7-15 octobre) est le rendez-vous annuel consacré aux acteurs et technologies qui disruptent les acteurs traditionnels de la banque et de la finance. L'évènement se veut fédérateur avec plus d’une dizaine d’événements physiques et digitaux organisés dans plusieurs grandes villes du territoire. 


Les Pôles d'excellence régionaux à l'honneur le 15 octobre

La « Journée Fintech et Territoire » est l'occasion de mettre en exergue et de développer des corridors d'accélération entre huit écosystèmes Fintech d'excellence : Brest, Caen, Niort & La Rochelle, Nantes, Paris, Grenoble & Alpes, Toulouse et la Côte d’Azur.  

Tout au long de la journée, chaque territoire interviendra, tour à tour pendant 45 minutes, pour présenter la thématique sur laquelle il dispose d'une spécificité ainsi que de champions locaux.

Le Retail : fer de lance de la Fintech Azuréenne

La Côte d'Azur sera représentée de 16 h15 à 17h15 par les membres du Village Francophone Côte d'Azur Monaco, présents depuis un studio connecté au Village By CA de Sophia Antipolis.

Côté thématique, le choix a été fait de mettre en avant l'excellence du territoire en matière de solutions Fintech pour le Retail. 

Au programme : présentation de l'écosystème tech azuréen suivi d'une table ronde « Les Fintech en renfort du commerce national et local » avec la participation de trois fleurons azuréens :

  • Knap, le chariot auto-encaissant et intelligent, représenté par son CEO Dylan Letierce
  • NSP, l'éditeur de solutions de marketing automation, représenté par son CEO Julien Musso
  • Wynd, le commerce de demain ! Plateforme de commerce unifié : logistique et encaissement omnicanal, représenté par son CEO Ismael Ould  
Les échanges tourneront autour de deux enjeux : 

  • Fintech : quelles solutions pour le commerce local face aux attentes de leurs clients et aux challenges post-covid
  • Fintech : quelles solutions pour les grandes enseignes face aux géants d'Amazon ou Alibaba
Voilà décidément un événement à ne pas manquer !

Le lien pour en savoir plus et vous inscrire : Inscription Fintech et Territoire

mercredi 6 octobre 2021

Avec OGHJI, transformez votre vieux tableau électrique en objet design, digital et écoresponsable


Dans notre article Félicitations à nos start-ups azuréennes et monégasques qui ont brillé au Village Francophone de Viva Technology, nous vous avons rapidement présenté les quinze start-up qui ont fait la fierté de notre territoire lors de ce grand rendez-vous européen de la Tech.

Cette semaine, nous présentons OGHJI, lauréate du concours des meilleures solutions "Smart Building". Rencontre avec Pierre Fourlinnie, le fondateur.


Révolutionner les tableaux électriques

On ne va pas se mentir ! Nos tableaux électriques actuels ne sont ni esthétiques ni pratiques. Pas étonnant qu’ils soient souvent cachés à la vue de tous. Il faut dire que le design et la technologie sous-jacente - des disjoncteurs mécaniques - n’ont pratiquement pas évolués depuis les années 70.

Pierre Fourlinnie a décidé de s’attaquer au problème. Son idée : conjuguer ses compétences en informatique et électromécanique pour remplacer les disjoncteurs par un écran tactile et connecté.

Créé en mai 2018, OGHJI intègre l’accélérateur “MonacoTech” en 2019 et reçoit le soutien financier de BPI FRANCE pour lancer son premier prototype.

“Ce prototype nous a permis de signer une lettre d’intention avec Enedis-D pour un partenariat commercial et de procéder à une levée de fonds de 200K avec OPHA Invest.“

Ce n’est pas tout ! En 2021, la start-up reçoit le label Capenergies ainsi que le prix “coup de cœur de l'innovation” lors du Moniteur Innovation Day. Et l’histoire ne fait que commencer…

Réduire son empreinte énergétique à domicile

Bien plus qu’un tableau de protection électrique, OGHJI est une solution SMARTHOME, truffée de fonctionnalités, pour gérer et piloter sa consommation électrique, depuis une interface tactile ou une application mobile.

On citera notamment : l’analyse détaillée en temps réel et prédictive de vos consommations “usages par usages”, les alertes en cas de défauts électriques ou de pics de consommations inhabituels ainsi que différents modes de programmation éco-responsables : jour/nuit et vacances/présence. L’application peut même vous prévenir lorsque votre four est resté allumé. Fini le stress en vacances !

OGHJI s'inscrit dans cette révolution numérique et s’adresse à une nouvelle génération d’utilisateurs connectés et écoresponsables. Notre solution permet une diminution que nous estimons de l'ordre de 15 à 20 %.”

Quant à l’installation, la start-up l’a voulue extrêmement simple : OGHJI se branche à la place du tableau électrique, entre votre disjoncteur général et vos différents circuits électriques.​

Optimiser les flux et ressources électriques du territoire

Grâce à sa connectivité, OGHJI a été également conçu pour s’interfacer avec des tiers (fournisseurs d’énergies ou opérateurs de réseaux). Objectif : optimiser les flux et ressources électriques à l'échelle du territoire (programmes SMART GRID et SMART CITY)

Au quotidien, le système pourra ainsi analyser les données (anonymes) de consommation en temps réel, repérer des pics momentanés et prioriser le recours à des sources d’énergies renouvelables en fonction de la météo. Un avantage pour suivre et adapter la consommation globale d’un écoquartier (par exemple en chauffage) ou encore pour ajuster de nouveaux programmes de SmartBuilding.

Enfin, en cas de panne ou de forte demande sur le réseau, OGHJI donnera la priorité aux objets électriques essentiels (comme un frigo) en déconnectant les circuits de basse priorité des usagers (comme un chauffe-eau). Un programme moins contraignant que certains tarifs réglementés qui demandent de la part de l'usager un effort particulier d'organisation et de sobriété.

“Cet aspect intéresse particulièrement les fournisseurs d’électricité, notamment pour pallier les risques de coupures d'électricité lors de pics de consommation en hiver.”

Une nouvelle levée de fonds avant le lancement commercial

Forte d’un premier prototype, la start-up se concentre pour l’heure sur l’amélioration technique de la solution grâce aux retours d’experts : électriciens partenaires et conseillers en normalisation.

OGHJI est encore en phase d’amorçage. Notre première offre sera le tableau électrique intelligent.”

Prochaine étape : la certification du tableau, suivie du lancement commercial pour lequel une nouvelle levée de fonds en seed de 500K sera nécessaire.

“Nous souhaitons qu’OGHJI devienne une référence dans les secteurs de l’électricité et de la construction en tant que tableau électrique intelligent - digital et connecté -, subventionné par les gouvernements et plébiscité par les fournisseurs énergétiques.”

Monaco et la France avant les USA

Dans cette course à la croissance, l’équipe compte d’abord se focaliser sur la France et Monaco, à travers les réseaux de distribution de matériel électrique habituels.

“Il sera proposé systématiquement par les professionnels de l’électricité et de la rénovation énergétique avec un positionnement tarifaire très compétitif.”

Mais la start-up ne cache pas ses ambitions internationales.

“Lors de notre participation à Viva Technology avec MyGlobalVillage, nous avons été contactés par le dirigeant de the Wave accelerated business momentum, un soft lander pour les entreprises désirant s’implanter en Amérique du Nord. Bien que prématuré à date, nous ne manquerons pas d’y faire appel lors de notre future expansion.”

Propos recueillis par BaptisteChefdeville 

dimanche 3 octobre 2021

Industria Méditerranée fait son grand retour les 7 et 8 octobre avec le Village Francophone en partenaire

Depuis 20 ans, Industria Méditerranée est LE salon représentatif des savoir-faire industriels et des Techs du sud de la France. Après une année blanche en 2020 pour cause de pandémie, il est enfin de retour à Nice les 7 et 8 octobre 2021 au Palais des Expositions.

Et, pour l'occasion, les organisateurs ont mis les bouchés doubles avec une promesse de taille : un événement 100% technologie, 100% innovation et 100% opportunités business.


Accompagner la relance économique

Véritable vitrine du savoir-faire industriel azuréen, Industria Méditerranée est l’occasion pour tous les acteurs du territoire de saisir de nouvelles opportunités commerciales, de présenter leurs innovations et nouer de nouveaux partenariats. On devine donc l'impatience de la centaine d'exposants dans le contexte de relance économique actuel.

Dans cette optique, les organisateurs misent sur deux nouveautés : 

  • « le jobdating », un format repensé pour soutenir les besoins de recrutement 
  • « la place business », un tout nouveau service de mise en relation business. 

Faire face aux enjeux actuels de l'industrie

Plus qu'un rendez-vous business, l'événement se veut également être le révélateur des tendances technologiques du marché et l'accélérateur de la transformation des industriels du territoire. 

"Ces journées de rencontres et d’affaires ont pour but d’aider les professionnels à comprendre les évolutions du secteur, de démontrer l’utilité de ces changements et de leur permettre d’appréhender les enjeux de demain" (ATI-CA).

Dans cette optique, et outre l'élargissement à toute la France du sourcing de solutions innovantes exposées, visiteurs et exposants pourront compter sur plusieurs grandes nouveautés initiées par le collectif Village Francophone Côte d'Azur Monaco, dont la métropole de Nice et l'ATI-CA sont membres.

« Le secteur industriel représente 25% du PIB de la Côte d'Azur. Il est donc important de soutenir activement ce secteur afin de tisser des liens et favoriser les projets avec les territoires du Village francophone. » Julien Bonnel, coordinateur du collectif Village Francophone Côte d'Azur Monaco

Anticiper les ruptures de demain grâce à l'intelligence collective

Parmi ces nouveautés, des "espaces démonstrateurs". Ils seront au nombre de trois et permettent un parcours immersif de visite pour y découvrir des solutions technologiques de pointe.

Ces démonstrateurs sont le résultat des expertises croisées du collectif « SmartIndustrie » – une dizaine d'experts du monde entier membres de l'Alliance MyGlobalVillage / Village Francophone – et de MLG Event, la société de production de Marc Lionel Gatto, fondateur de l'Alliance.

Ils représentent le plus gros panel de solutions innovantes industrielles francophones qualifiées. Ce, grâce au travail de sourcing de l'ensemble des 20 pays et 85 régions de l'Alliance, réalisé en amont et lors des derniers grands RDV Tech, notamment la Foire de Hanovre et le SITL de Paris.

Faire rayonner la côte d'Azur en France et à l'international

Et, comme toujours lorsque le Village Francophone se mobilise, des studios connectés seront déployés dans le monde entier pour permettre à la communauté francophone de participer à l'événement.

Un plateau TV sera d'ailleurs animé sur place par Marc Lionel Gatto pendant les deux jours afin d’y recevoir des élus, des institutionnels, des industriels et des offreurs de services. Au total : pas moins de douze tables rondes et deux séances de pitchs pour environ douze heures de diffusion en live et en replay.

Le site du Village Francophone qui présente le programme d'intelligence collective : Village Francophone Industria

Voilà décidément un événement à ne pas manquer. Nous vous attendons nombreux les 7 et 8 octobre !

Le lien pour vous inscrire : https://www.weezevent.com/19eme-industria-mediterranee

Le lien pour retrouver le programme complet : https://www.industria-mediterranee.fr/

Article recommandé

Félicitations à nos startups azuréennes et monégasques qui ont brillé au Village Francophone de VivaTech

 Après le  CES 2021 , le  Southwest 2021  et la Foire de Hanovre  l'excellence de nos startups azuréennes et monégasques a été encore re...

Articles les plus consultés (année écoulée)

Nombre total de pages vues