mardi 11 mai 2021

Portrait de FGWRS : la startup qui vous permet de recycler 80% de vos eaux grises

Dans notre article, Félicitations à nos startups qui ont excellé au My Global Village de la foire de Hanovre, nous vous avons rapidement présenté les sept entreprises qui ont fait la fierté de notre territoire lors de ce grand rendez-vous international des technologies industrielles. 

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir FGWRS (Firmus Grey Water Recycling System), lauréat du challenge #TechForIndustry « Les 10 meilleures solutions pour des usines résilientes, plus humaines et relocalisées ». La startup développe une solution de recyclage des eaux grises. Échanges avec Pierre Magnes, son cofondateur et responsable développement.

« Pour laver les sols, nous n’avons pas besoin que l’eau soit potable. »

Et si demain vous vous douchiez avec vos eaux usées ? C’est le pari écologique que se sont lancés Pierre Magnes et Jean-Christophe Lasserre. En 2011, ils créent la société Firmus France spécialisée dans les technologies de traitement de l’eau. La vocation de FIRMUS : traiter, purifier, séparer, recycler l’eau et les effluents. Parmi les différentes solutions issues des secteurs d’activité dans lesquels intervient la société : un procédé unique de recyclage des Eaux Grises développé par Jean-Christophe Lasserre dans le cadre d’un programme de Recherche pour l’Agence Spatiale Européenne.

Ces eaux grises, issues des douches, lavabos, lave-linge représentent 50% des eaux consommées dans une habitation. Une aberration pour Pierre Magnes ! En 2017, fort de son expérience au sein de Firmus France (plus d'1 M€ de CA en 2018 sur une clientèle B2B), il décide de créer FGWRS pour développer le savoir-faire spécifique sur le recyclage des eaux grises. Objectif : étendre ce recyclage au grand public.



Le projet suscite très rapidement l’intérêt d’investisseurs monégasques et en quelques mois la société s’installe dans la Principauté. « Les choses avancent beaucoup plus vite dans un pays particulièrement sensibilisé à la protection de l’environnement », nous confie Pierre Magnes.

« Nous pouvons recycler plus de 80% des eaux grises »


La startup peut se targuer d’atteindre un taux de recyclage des eaux grises compris entre 75 et 85 %. « Notre innovation a 15 ans d’expérience et a été testée en conditions réelles depuis 2005 sur la station de Recherche Antarctique Franco-Italienne Concordia ». Derrière l’innovation, un procédé de purification par techniques membranaires permet d’obtenir une eau de qualité potable. 


Pour l’heure, cette eau recyclée est encore soumise à de nombreuses législations et son utilisation est contrôlée selon les pays. Elle peut donc principalement servir à alimenter les chasses d’eau, le lavage des sols et du linge et les douches. « Nous espérons franchir les barrières législatives en France et à Monaco pour ouvrir la porte au développement du recyclage des eaux grises avec une technologie parfaitement maîtrisée. » 


Mais la technologie va plus loin. En effet, FGWRS associe au recyclage des eaux grises la récupération de l’énergie qu’elles contiennent. « C’est un vrai procédé d’économie circulaire intégré, construit autour d’un procédé fiable et sécurisé. » La solution a d’ailleurs été primée par la Fondation de Bertrand Piccard : les 1000 solutions labellisées Solar Impulse.

« Nous souhaitons transférer notre savoir-faire vers des sociétés partenaires qui permettront un développement cohérent dans les zones où le stress hydrique est marqué. »


Accélérée au sein de MonacoTech la startup entend bien s’internationaliser : « Grâce à l’état monégasque et des acteurs comme MonacoTech, nous avons les moyens de déployer la technologie dans des pays où le stress hydrique est de plus en plus important. »


Dans cette optique, FGWRS est d’ores et déjà à la recherche de partenaires industriels pour les différentes zones du monde identifiées. « C’est au travers de sociétés implantées localement que nous souhaitons transférer notre savoir-faire pour le développer localement »,


Pour l’heure, la startup souhaite se développer « étapes par étapes » en gardant le savoir-faire à Monaco. En octobre prochain, elle présentera son dispositif sur le Pavillon Monégasque pour l’exposition universelle de Dubaï : un beau levier de visibilité après la Hannover Messe et le salon EVER de Monaco.

FGWRS consciente de sa mission, continue d’œuvrer pour accélérer la prise de conscience de l’importance de la sauvegarde de la ressource Eau de la planète.

Propos recueillis par Baptiste Chefdeville

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article recommandé

La révolution Blockchain décryptée à l'International Blockchain Stampede du 21 au 26 septembre

Du 21 au 26 septembre, le Village Francophone est partenaire de l' International Blockchain Stampede  : un rendez-vous à ne pas manquer,...

Articles les plus consultés (année écoulée)

Nombre total de pages vues